samedi 18 juin 2016

Chronique - The Revolution of Ivy (The Book of Ivy #2)


Titre : The Revolution of Ivy.
Auteur : Amy Engel.
Editions : Lumen. 
Genre : Jeunesse, Science-fiction.
Année de sortie : 2015.
Nombre de pages : 322.


Attention, cette chronique concerne le second et dernier de la duologie The Book of Ivy et contient donc des spoilers du premier tome. Si vous n'avez pas lu le premier tome, je vous déconseille de lire cette chronique et vous oriente plutôt vers ma chronique du premier tome ICI.


Quatrième de couverture

NEE POUR TRAHIR ET FAITE POUR TUER...
SERA-T-ELLE A LA HAUTEUR ?


J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.

Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.

Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution ?

Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.


Extrait


" Les larmes dévalent mes joues et leur sel me pique les lèvres. Je cède et m'autorise à pleurer. Pour tout ce que j'ai perdu, par peur de ce qui m'attend. Je pleure la fille que j'ai été, l'épouse que je n'ai jamais voulu être, la tueuse que j'ai refusé de devenir, la traîtresse que j'ai prétendu être. Je ne suis aucune d'entre elles à présent. Je relève la tête et m'essuie les yeux. Fille. Épouse. Tueuse. Traîtresse. Ce sont toutes d'anciennes versions de moi. A partir de maintenant, je deviens une survivante.


Mon avis


Le premier tome avait été une très belle découverte et il me tardait de me plonger dans ce second opus. Je ne sais pas si j'en attendais beaucoup de la part de l'auteur mais mon avis est plus mitigé que pour le premier tome. A la fin du premier tome, Ivy révèle ses intentions à Bishop, le fils du président Lattimer et est rapidement jugée pour avoir tenter d'empoisonner l'héritier. Suite à son jugement, elle est expulsée de l'autre côté de la barrière, livrée à elle-même et séparée de tout ce qu'elle avait connu jusqu'à ce jour. 


"Je suis toujours à toi Ivy, chuchote-t-il, je l'ai toujours été"


Le second tome s'ouvre là où s'est arrêté le premier c'est-à-dire au moment où Ivy se réveille de l'autre côté de la barrière. Rapidement, elle prend conscience qu'elle doit devenir une survivante s'il elle aspire à se reconstruire. Au cours de sa route, elle rencontre divers personnages qui prennent une importance plus ou moins importante dans son cœur et participent à sa construction d'une nouvelle vie loin de Westfall. 


" Le courage, c'est en partie reconnaître sa propre culpabilité."


Dans le premier tome, j'avais énormément apprécié l'écriture très psychologisante d'Amy Engel qui permettait une étude en profondeur des personnages. Il est indéniable que l'on retrouve cet aspect dans le second tome et la plume de l'auteur est toujours aussi agréable néanmoins, je m'attendais à ce qu'elle mette davantage l'accent sur la survie et la reconstruction de l'identité. Or, j'ai eu du mal à entrer dans ce roman qui insiste énormément sur le désespoir d'Ivy et la nostalgie de son ancienne vie. Je me suis sentie plus étrangère à Ivy que dans le premier tome, j'ai parfois eu du mal à comprendre ses choix et j'ai eu envie de lui mettre des claques à plusieurs reprises. Si ce symptôme s'est apaisé dans la seconde partie du livre, j'ai été déçue de la trop grande place accordée à la romance et au malaise entre les deux amants alors même que je pensais découvrir des survivants. Enfin, et je dois le mentionner, j'imaginais une fin différente de celle proposée par l'auteur qui finalement, même si elle se passe beaucoup trop vite par rapport au reste du roman où peu de choses se produisent, clôture logiquement et convenablement cette saga.


"Comme me l'a dit Bishop, le monde dans lequel nous vivons est brutal, et nous fuyons la réalité en nous dissimulant derrière la normalité, par peur d'affronter la vérité."


Malgré ces éléments un peu dérangeants, je continue de penser que The Book of Ivy est une bonne duologie dystopique. Encore une fois, j'ai beaucoup aimé la plume d'Amy Engel qui est très fluide et plus mature que dans le premier tome. De plus, The Revolution of Ivy m'a fait passer par tout un tas d'émotions et même si j'étais parfois agacée par les personnages ou les longueurs, j'ai ressenti quelque chose et j'en suis reconnaissante. Les personnages imaginés par l'auteur sont tous forts et caractériels et contribuent à faire avancer l'histoire. Je me suis notamment beaucoup attachée à Ash et Caleb, deux nouveaux personnages très fusionnels mais surtout volontaires et attachants qui sont venus au secours d'Ivy par pure bonté d'âme. De la même manière, j'ai apprécié le personnage de Bishop qui reste fidèle à lui-même tout au long de l'histoire et même s'il apparaît comme le cliché du garçon parfait dont toutes les filles rêvent, son amour et sa dévotion à Ivy en font un personnage très touchant. Malgré un rythme trop peu dynamique et des rebondissements plutôt prévisibles, The Revolution of Ivy demeure un thriller psychologique et dystopique qui nous rappelle les difficultés du fondement d'une société et la cruauté qui découle de la soif de pouvoir des hommes


En bref


Mon avis sur The Revolution of Ivy est plus mitigé et je déplore encore le manque d'action ainsi que la place occupée par la romance alors qu'on s'attend à un récit sur la survie. Néanmoins, la duologie dans son ensemble est assez bonne et j'en garde un bon souvenir de lecture surtout qu'elle permet de réfléchir sur la société et sur l'homme. Si vous aimez les histoires agrémentées de trahisons et de complots, ainsi que la dystopie, je vous invite fortement à venir découvrir cette saga. 


-UN SECOND TOME QUI CONCLUE CONVABLEMENT UNE BONNE DUOLOGIE.


❤  ❤  

4 commentaires:

  1. Il faut absolument que je lise ce dernier tome !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as aimé le premier, c'est sur que tu dois le lire ! Bonne lecture :)

      Supprimer
  2. Alors que j'avais déjà fortement apprécié le premier tome, j'ai totalement été captivé par l'aspect survival de celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est un aspect intéressant mais je m'attendais à ce qu'il soit encore plus développer, je suis restée sur ma faim. Peut-être que j'en attendais trop.

      Supprimer

N'oublie pas de laisser une trace de ton passage ;)