Chronique - Wonder de R. J. Palacio

 

Titre : Wonder.
Auteur : R. J. Palacio.
Editions : Pocket Jeunesse. 
Genre : Jeunesse, Contemporaine.
Année de sortie : 2014.
Nombre de pages : 502.


Quatrième de couverture

Ne juger pas
un livre garçon
sur sa couverture son apparence.

" Je m'appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire."

Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n'est jamais allé à l'école. Aujourd'hui, pour la première fois, ses parents l'envoient au collège... Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux?




Extrait

"Nos actions sont plus importantes que nos paroles ou notre apparence. Nos actions restent au-delà de la mort. Nos actions sont ces monuments qui honorent les héros après leur mort. Elles sont comme les pyramides que les Égyptiens ont construites pour honorer leurs pharaons. Sauf qu'au lieu d'être en pierre elles sont faites des souvenirs que les autres gardent de nous. C'est pour cela que nos bonnes actions sont comme des monuments. Construits de souvenirs et non de pierres." 


Mon avis

Wonder, c'est l'histoire d'un petit garçon nommé August qui, atteint d'un syndrome très rare, a une malformation faciale. A dix ans, il entre au collège, après avoir été toute sa vie durant scolarisé à domicile, et doit apprendre à vivre avec d'autres enfants, parfois impitoyables, qui arpentent les couloirs de l'établissement scolaire. Wonder, c'est également l'histoire d'autres enfants et personnages partageant la vie d'August au quotidien. Wonder a aujourd'hui rejoint la liste de mes coups de cœur.

Pour être honnête, je trouve que la quatrième de couverture ne rend pas justice au livre. Avant de me plonger dans cette histoire, j'avais peur d'être face à un livre beaucoup trop jeunesse et par conséquent, de n'éprouver aucun plaisir durant la lecture. Sans vous mentir, c'est un roman destiné à un public jeune et cela se ressent dans l'écriture, d'autant plus que le protagoniste et narrateur est un enfant de dix ans. Mais finalement, j'ai trouvé que la simplicité de l'écriture était vraiment mise au service de l'histoire

L'intrigue est particulièrement simple, on ne dépasse pas le cadre de la vie quotidienne, tantôt avec des scènes d'August et sa famille, tantôt avec des scènes d'August au collège, mais pourtant, elle permet de véhiculer un message très fort. En effet, cette histoire banale permet à chacun de s'identifier à tel ou tel personnage et rend encore plus efficace le message véhiculé par l'auteur.  

Grâce à un système de point de vue alterné, l'auteur permet au lecteur d'être à la fois le regardant (l'entourage d'August) et le regardé (August). Il découvre alors un petit garçon très mature pour son âge, grand fan de Star Wars, avec énormément d'amour à donner. August est pleinement conscient de sa situation et du regard que l'on porte sur lui mais pour autant, c'est un enfant solaire, courageux et par-dessus tout heureux ce qui en fait un personnage particulièrement touchant et attachant. 

Dans Wonder, l'auteur met en place quelques péripéties, encore une fois très simples, pour aborder différents sujets. C'est une histoire sur la différence et surtout la tolérance qui nous rappelle qu'il ne faut pas "juger un enfant à son visage". August se retrouve à plusieurs reprises victime d'injustice, de mépris voire même de cruauté, tant à travers le comportement de certains collégiens mais également de certains adultes (je pense notamment à la mère de Julian). Au fur et à mesure du récit, le lecteur constate que l'auteur manie avec brio l'alternance des points de vue qui permet de montrer que cotoyer August est une véritable richesse sur le plan du développement personnel.



" Lorsque j'ai demandé à plusieurs élèves de faire partie du ''comité d'accueil'' d'August [...] il me semblait que cela leur apprendrait à développer leur sens de l'empathie, leur capacité à construit une amitié et leur aptitude à la loyauté."



Finalement, Wonder est un voyage initiatique qui permet la rencontre de personnages honnêtes et attachants comme Jack et Monsieur Bocu mais également des personnages mesquins voire cruels comme Julian. Il permet de s'interroger sur l'intégration d'un élève au collège mais également d'un enfant au sein d'une famille et le point de Via nous révèle que cela n'est pas toujours évident. C'est une histoire qui nous prouve qu'aujourd'hui, l'apparence est le ciment de tout jugement alors que, rappelons-le, la vraie beauté se trouve à l'intérieur. Et pour ma part, je trouve que ce roman jeunesse et son protagoniste sont sublimes.



En bref


C'est une histoire poignante et attendrissante à mettre dans les mains de tous, petits et grands. Elle offre une vraie leçon sur la tolérance et le rapport à la différence. Ce roman très jeunesse certes, est  rempli d'émotions : amour, haine, peur, amitié, tristesse, tendresse. Ce livre fait réfléchir et nous montre que nos paroles ont de la force et que derrière chaque visage peut se cacher quelqu'un d'exceptionnel. Il nous rappelle aussi qu'il ne faut pas juger un livre à sa couverture et que la vraie beauté vient de l'intérieur. Une histoire unique en son genre qui nous fait découvrir ou redécouvrir les sentiments les plus basiques de la vie

-UN MAGNIFIQUE COUP DE CŒUR.

❤  ❤ 

Libellés : , , , , ,