Harry Potter et l'enfant maudit - Jack Thorne, John Tiffany et J. K. Rowling

Hello tout le monde, j'espère que vous vous portez tous bien et que vous êtes au taquet pour cette nouvelle chronique sur * roulement de tambour pour maintenir un minimum de suspense alors qu'il n'y en a aucun * Harry Potter et l'enfant maudit publié chez Gallimard ! Sans aucune raison particulière, je souhaitais attendre les vacances avant de me plonger dans cette pièce de théâtre qui fut une expérience surprenante mais particulièrement agréable.







Titre : Harry Potter et l'enfant maudit.
Auteur : J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany.
Editeur : Gallimard.
Prix : 21,00 
Parution : 2016.
Nombre de pages : 341.
Genre : Théâtre, Fantasy.
Ma note : ❤  ❤ ❤ -








"Etre Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il est un employé surmené du ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus Severus, doit lutter avec le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus."




Je ne vais pas passer par quatre chemins pour vous donner mon avis sur cette "suite" d'Harry Potter ; j'ai énormément apprécié ma lecture et j'ai été étonnée de lire autant d'avis négatifs ou mitigés sur cette pièce de théâtre, sincèrement ! J'ai donc cherché à comprendre : pourquoi cette pièce de théâtre a-t-elle déplu ? Et pourquoi m'a t-elle conquise ? Ma première réaction, comme celle de beaucoup il me semble, a été de m'étonner de la forme choisie pour une suite d'Harry Potter : la forme théâtrale ! Et effectivement, au lecteur novice ou non familiarisé avec le genre, le choix de cette forme peut avoir quelque chose de déroutant. Pour ma part, friande de pièces de théâtre, j'ai trouvé que les auteurs nous permettaient de vivre une expérience tout à fait inédite dans un univers qui en plus nous parle et que nous connaissons par cœur après tant d'années plongés dans le monde des sorciers. Certes, il y avait par conséquent peu de descriptions et j'ai conscience que c'est un élément fondamental d'Harry Potter qui a manqué à de nombreux lecteurs mais sans se mentir : tous les décors (ou presque) correspondaient à des lieux que nous connaissions déjà à travers les romans. Personnellement, l'absence de description ne m'a pas dérangée le moins du monde. De plus, je n'ai pas été troublé par l'absence d'un point de vue omniscient dans la mesure où les dialogues étaient bien écrits et permettaient d'imaginer la psychologie des personnages. Il ne faut pas oublier que le théâtre est une forme libre qui donne une grande place à l'interprétation personnelle des éléments et des paroles. 

Intéressons nous maintenant au contenu qui, du fait de la forme, était beaucoup moins garni qu'un roman de 1000 pages il faut se l'avouer mais c'est tout à fait compréhensible. Avant de critiquer cette pièce en disant qu'il ne se passe rien, je vous met au défi de faire tenir Harry Potter et l'ordre du Phénix dans son intégralité en à peine 2 heures de représentation. Pour une pièce de théâtre, j'ai trouvé qu'il y avait tous les éléments nécessaires à une bonne intrigue et suivant la logique des Harry Potter : un danger menace, le héros a un super pote, les forces du mal approchent, retournement de situation et tout cela placé sous le signe de la magie.

En outre, j'ai adoré cette pièce de théâtre pour une raison toute simple : elle m'a permis de retrouver les personnages et cet univers que j'aime tant en m'évitant une période de dépression post-lecture de la saga complète. J'ai été particulièrement ravie de voir que les personnages principaux n'avaient pas tellement changé et que même certains personnages secondaires avaient réussi à trouver une place entre deux scènes. De plus, cette pièce permet d'accueillir de nouveaux personnages absolument géniaux : qui d'entre vous n'a pas craqué pour Scorpius et Albus ? Tout en étant semblables à leur père, ils sont pourtant uniques et leur amitié est l'une des plus touchantes que j'ai pu croiser au cours de mes lectures

Pour finir en quelques mots, et sans vous spoiler, j'ai trouvé cette pièce très agréable à lire. C'est rapide, sans prise de tête et ça s'inscrit dans le prolongement du 7ème tome d'Harry Potter. Néanmoins, je regrette qu'on nous présente cette pièce comme une "suite" d'Harry Potter. A mes yeux, le dernier et ultime tome est et restera ce moment où Harry dépose Albus sur le quai de la voie 9 3/4. Finalement, je considère cette pièce comme un hommage à la saga Harry Potter dans son intégralité avec des références à différents tomes et le retour de certains personnages disparus avec un aperçu de ce qu'aurait pu être le monde d'Harry Potter si J. K. Rowling avait fait des choix d'écriture différents. Je vous conseille de lire cette pièce de théâtre si comme moi vous souhaitez simplement vous laisser bercer sur fond de sortilèges, dans un univers familier mais toujours aussi magique. 




DELPHI
     Albus a besoin de toi, Scorpius. Et ça, c'est merveilleux.

SCORPIUS
     Il a besoin de moi pour faire quoi?

DELPHI
     C'est ça l'important, non? Quand on est amis. Tu ignores ce dont il a besoin. Tout ce que tu sais, c'est qu'il en a besoin. Va le retrouver, Scorpius. Tout les deux, vous êtes inséparables.



UNE PIÈCE DE THÉÂTRE PLAISANTE ET FIDÈLE A L'UNIVERS DE J. K. ROWLING QUI CONSTITUE UN HOMMAGE PLUS QU'UNE SUITE À LA SAGA CULTE.




Libellés : , , , , , ,