Les fiancés de l'hiver - Christelle Dabos


     Me plonger dans les Fiancés de l’hiver de Christelle Dabos a été ma première grande aventure de 2017. Au départ, j’étais réticente à lire ce roman dans la mesure où je n’ai jamais vraiment accroché avec la fantasy néanmoins, les avis étaient très souvent positifs à propos de ce roman ce qui m’a donné envie de dépasser mes appréhensions pour découvrir à mon tour cet univers.





Titre : Les fiancés de l'hiver.
Auteur : Christelle Dabos.
Editeur : Folio.
Prix : 8,80 
Parution : 2016.
Nombre de pages : 569.
Genre : Jeunesse, Fantasy.
Ma note : ❤  ❤ ❤ 

            





     Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.




            Les Fiancés de l’hiver raconte l’histoire d’Ophélie, une jeune fille qui vit sur l’arche d’Anima et où elle exerce au quotidien ses talents de liseuse pour lire l’histoire des objets ainsi que ses capacités de passe-miroir – elle est capable de voyager d’un miroir à l’autre à condition de s’être déjà reflétée dans le miroir de destination. Un beau jour, on lui annonce qu’elle doit partir pour épouser Thorn, un homme grand, froid et a priori antipathique qui exerce des fonctions importantes à la Citacielle (capitale de l’arche du Pôle). Ophélie doit alors quitter tout ce qu’elle a toujours connu pour aller épouser cet homme et vivre avec lui dans un monde qui lui est totalement étranger. Elle doit alors s’adapter à sa nouvelle vie et va faire la rencontre de personnages loufoques qui, progressivement, vont l’amener à des découvrir de bien sombres complots et secrets.

                Il est difficile de trouver les mots pour décrire ce roman avec justesse. Les premières pages du livre nous plongent dans un univers de fantasy unique extrêmement bien dépeint grâce à une plume originale. Certes, c’est une histoire où l’action peine à démarrer car l’auteur a fait le choix de décrire avec finesse le monde dans lequel évoluent ses personnages et a réussi le pari de rendre la lenteur de la progression narrative agréable, voire nécessaire. J’ai particulièrement apprécié la plume très mature de Christelle Dabos avec des phrases parfois complexes qui sont à l’image du monde qu’elle imagine. Finalement, le lecteur entre progressivement dans un univers magique et fascinant chaque lieu a sa propre personnalité comme en témoigne le voyage d’Ophélie d’Anima vers le Pôle qui permet de mettre en exergue un contraste marqué entre ces deux mondes. L’action principale se déroule au Pôle et plus particulièrement dans la Citacielle. C’est un lieu très surprenant et absolument unique en littérature où les illusions triomphent avec un danger qui se terre à chaque coin de rue. Les personnages sont excentriques, loufoques et correspondent parfaitement à la complexité de cet univers (ils m’ont, d’une certaine manière, fait penser aux habitants du Capitole dans Hunger Games à travers leur comportement très superficiel où la couleur cache en réalité une société terne et brisée).

               Vous l’aurez sans doute compris, la principale force de ce roman est son univers absolument unique et fascinant. Mais le coup de cœur s’est également produit en grande partie grâce aux personnages. J’ai été particulièrement sensible au personnage d’Ophélie auquel je me suis beaucoup identifiée. C’est une jeune femme qui n’accepte pas sa situation et qui refuse de devenir l’épouse de Thorn mais qui malgré tout se plie aux règles et adopte le meilleur comportement possible pour éviter le conflit. Elle représente également une certaine forme d’innocence, de sensibilité et parfois même de fragilité dans un monde de crocodiles prêt à ne faire qu’une bouchée d’elle. De plus, j’ai compris chacun des choix qu’elle a effectué tout au long du roman et je suis presque sûre que mes réactions auraient été les mêmes si je me trouvais dans sa situation (avec peut-être un peu moins de courage). C’est une héroïne qui peine à s’affirmer dans une société brutale aux antipodes de ses valeurs mais elle affronte sa condition avec beaucoup de courage sans jamais se laisser démonter malgré les épreuves et les trahisons. Même si je ne me suis pas réellement attachée aux autres personnages et que j’ai beaucoup de mal à me positionner par rapport à Thorn - j'ai d'abord été intriguée, puis attachée et dégoutée par ce personnage qui j'espère va de nouveau me séduire dans le second tome - je les ai tous trouvés sublime. Chacun avec sa propre personnalité et on est bien loin des clichés littéraires puisqu’ils ont tous une part de noirceur et de lumière même si certains sont bien plus terribles que d’autres (je pense notamment au Chevalier, un enfant capable des pires trahisons et décisions, une véritable tête-à-claques).

             Ce monde nous permet de voyager dans les coulisses d’une société complexe et brisée où les rebondissements et les retournements de situation deviennent courants. D’un scandale à l’autre, les manigances et les choix d’Ophélie conduisent à la découverte progressive de la noirceur de la Citacielle et du Clairedelune ainsi que de leurs habitants tout en plongeant la jeune fille au cœur d’un coup monté et d’un complot qui pourrait lui coûter la vie. Les dernières pages du roman sont particulièrement addictives et nos émotions sont aussi intenses que contradictoires nous laissant bouche bée et sans voix.

              Ce roman est une pépite et j’invite tous les lecteurs à ne pas s’arrêter dès les premières pages à cause du manque d’action. Je ne saurais que trop vous conseiller de plonger tête la première dans ce monde et dans la vie d’Ophélie pour vivre une aventure livresque exceptionnelle et vous verrez qu’une fois la dernière page tournée, vous en redemanderez. 




Ophélie glissa derrière ses oreilles les mèches de cheveux qui lui roulaient sur le front, pour se dégager le visage. Ses lunettes s’éclaircirent sur son nez, dispersant la grisaille qui s’y était accumulée depuis des heures. Elle était en train de faire l’expérience de sa propre Déchirure. Elle avait toujours la peur au ventre, mais elle savait maintenant ce qui lui restait à faire. Elle devait relever le défi."



UN LIVRE UNIQUE, UNE PÉPITE A DÉCOUVRIR


Libellés : , , , , ,