Caraval de Stephanie Garber



Titre : Caraval.
Auteur : Stephanie Garber.
Editeur : Bayard.
Prix : 17,9 
Parution : 8 Février 2017.
Nombre de pages : 479.
Genre : Jeunesse.
Ma note : ❤  ❤  







Bienvenue à Caraval ! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un jeu... Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n'est qu'illusions. Alors prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l'on ne se réveille pas...




Caraval est un roman qui m'intriguait bien avant sa sortie : son résumé est très mystérieux, sa couverture est sublime et l'intrigue promet d'être très immersive. Il n'est donc pas étonnant que je me sois précipitée en librairie relativement rapidement pour me le procurer le plus vite possible et le dévorer sur le champ. 

Que dire de ce roman hormis que ce fut un immense coup de cœur ? Nous découvrons Scarlett et sa sœur, deux jeunes filles au père violent et tyrannique qui n'ont qu'une seule envie : aller à Caraval. Un jour, Scarlett, sur le point de se marier, reçoit trois entrées pour cet étrange spectacle et dès lors se met en place une intrigue palpitante car partir pour Caraval signifie prendre beaucoup de risques. Seulement, l'aventure des deux sœurs à Caraval ne se passera pas comme prévu et Scarlett va devoir faire face à de nombreuses épreuves pour parvenir à sortir du jeu.

Dans cette histoire à la fois étrange et captivante, nous partons à la rencontre de Légende et de son incroyable spectacle à la croisée des chemins entre un casino, un carnaval et finalement, un monde complètement fou et décalé qui n'est pas sans rappeler l'univers de Lewis Carroll. J'ai trouvé que ce monde était véritablement la force de ce roman jeunesse : la plume de l'auteur et les descriptions qu'elle nous propose sont détaillées, magnifiques et complètement immersives. Elles nous balade tantôt d'un carnaval à un hôtel puis dans les méandres des ruelles de Venise..Au delà de nous faire voyager physiquement, l'intrigue est également très bien construite avec la même fonction immersive si bien qu'il est très facile de se laisser porter par les événements en oubliant que nous ne sommes que spectateur de cette histoire. Les pages se tournent à une vitesse fulgurante tant le roman est addictif et nous découvrons le dénouement avant même d'avoir soufflé car tout s'enchaîne de manière impressionnante. 

Les personnages sont également très intéressants. Hormis Scarlett, il est presque quasi-impossible de deviner la véritable personnalité des personnages et leur rôle dans l'histoire. Tout n'est que confusion où rêve et réalité se mêlent et finalement, notre héroïne devient notre propre reflet de lecteur perdu au milieu de toutes ces illusions. Dans Caraval, il est possible d'être porté par l'histoire sans nécessairement s'attacher ou s'identifier à Scarlett parce que finalement, elle est le pion de l'intrigue principal mais les vrais acteurs du roman sont les lecteurs comme vous et moi qui spéculons, réfléchissons et devenons fou à essayer de démêler cette histoire. Il n'y a que très peu d'éléments qui sont prévisibles car l'auteur parvient bien à changer la personnalité des personnages à sa guise pour affirmer sa volonté de nous bercer d'illusions. J'ai particulièrement aimé le personnage de Julian qui dès les premières pages semble cacher un lourd secret : et finalement, même si le sort que lui réserve l'auteur prend des allures de facilité, il n'en est pas moins surprenant ! De même, le personnage de Légende porte très bien son nom puisqu'il est impossible d'en apprendre plus à son sujet avant les dernières pages. 

Si je devais décrire ce roman en un seul mot, je dirais : envoûtant. Ici, il ne s'agit pas de lire un roman à l'intrigue complexe avec des personnages d'une immense profondeur car ce n'est pas ce que nous propose Caraval. C'est un roman où il faut foncer tête baissée en acceptant de se prendre au jeu afin d'apprécier pleinement le talent de Stephanie Garber. Finalement, l'auteur a décidé de nous proposer une fin ouverte et même si je ne suis pas friande de cette façon de clôturer un roman, c'est un choix qui m'a semblé parfaitement logique dans le cadre de cette histoire. C'est une lecture que je vous recommande si vous n'avez pas peur des récits étranges où il est facile de perdre le fil et même si vous n'êtes pas sûrs d'aimer, tenter l'expérience, on ne sait jamais. 



" Il ouvrit la porte-puzzle. Pendant un court instant, Scarlett fut subjuguée. Elle entraperçut un ciel ardent couleur citron et pêche. D'étroites rivières étincelaient comme des joyaux. Une jeune fille aux boucles dorées riait...

- Donatella !
Scarlett se précipita vers la porte, mais Algie la claqua avant qu'elle ait pu effleurer le métal du bout des doigts.
- Non !
Scarlett attrapa la roue crantée et essaya de la tourner, mais le mécanisme se désagrégea en un tas de cendres lugubre à ses pieds. "


.UN ROMAN ENVOÛTANT OÙ IL EST FACILE DE SE PRENDRE AU JEU.

Un coup de cœur 


Libellés : , , , ,