Je suis ton soleil - Marie Pavlenko


Titre : Je suis ton soleil.
Auteur : Marie Pavlenko.
Editeur : Flammarion Jeunesse.
Prix : 17,5 
Parution : 8 Mars 2017.
Nombre de pages : 462.
Genre : Jeunesse, Contemporaine.
Ma note : ❤  ❤  -




Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s'acharne à les dévorer. Mais ce n'est pas le pire, non.
Le pire est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d'une inconnue aux longs cheveux bouclés?
Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l'aide, des amis, du courage et beaucoup d'humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil.






Avant toute chose, je tiens à remercier les éditions Flammarion Jeunesse pour l'envoi de ce roman suite à ma sélection lors de la masse critique Babelio. 

Cette lecture n'a pas été un coup de cœur mais je vous assure que c'est vraiment passé tout prêt ! J'ai adoré cette première expérience aux côtés de la plume de Marie Pavlenko qui nous propose un très bon roman jeunesse sur l'adolescence. Au cours du roman, nous découvrons le personnage de Déborah, une adolescente parisienne qui entre en terminale et dont l'année scolaire va être semée d'embûches tant sur le plan personnel que scolaire (même si cet aspect est moins représenté, il est bien présent). J'ai trouvé le personnage de Déborah absolument fantastique : elle est drôle, elle est sympa et elle affronte toutes les difficultés qui lui tombent dessus en faisant face. C'est vraiment un personnage qui m'a touchée tant par son humour que par sa sincérité d'autant plus que l'auteur en fait une adolescente très réaliste.

Ce récit est bien loin des récits fleur bleu que l'on peut trouver sur l'adolescence. Ici, l'héroïne regarde sa famille exploser progressivement, sa meilleure amie l'abandonner et rencontre de nouvelles personnes qu'elle n'aurait jamais songé à aborder. Parmi ce déluge de catastrophes et de difficultés quelques temps avant le bac, elle garde la tête haute. Tout est plaisant dans ce roman qui est très simple puisqu'il raconte les aventures d'une adolescente tout ce qu'il y a de plus normale. Pourtant, j'ai trouvé que l'auteur avait ajouté une réelle profondeur d'abord psychologique avec une réelle réflexion sur l'adolescence et ses enjeux mais aussi dans son travail d'écriture. La plume de Marie Pavlenko est fluide, les mots utilisés sont simples mais incisifs, le franc-parler des personnages est très appréciable et surtout, je trouve que l'utilisation d'un vocabulaire actuel mais non vulgaire ajoute vraiment un plus à cette histoire.

Ce récit est un rayon de soleil car il ne tombe jamais dans un mauvais pathétique bien au contraire. L'héroïne et bien sûr les personnages secondaires sont tous très attachants et l'auteur ne présente rien de façon manichéenne : pas d'héroïne idéalisée et pas de méchant suprême, tous les personnages sont travaillés et leurs comportements modérés pour montrer la complexité des hommes et de nos sentiments les plus simples

Finalement, c'est un roman jeunesse plutôt savant dans l'attention portée aux détails et la façon de présenter les choses. Sous couvert de littérature pour adolescents, Marie Pavlenko initie de manière ludique et amusante les lecteurs à nos grands classiques français comme en témoigne l'amour de Déborah pour Victor Hugo. En outre, chaque titre de chapitre correspond à des citations de romans ou de chansons et c'est une initiative absolument géniale qui propose une ouverture d'esprit à la culture

En bref, je pense que Je suis ton soleil est un roman à mettre entre toutes les mains. Il réhabilite la littérature jeunesse en permettant une véritable réflexion démontrant ainsi qu'il existe bel et bien des richesses dans la littérature pour adolescents. Vous aussi, venez découvrir la petite vie de Déborah à travers un récit drôle et saisissant et je vous assure que vous refermerez ce roman avec un pincement au cœur mais le sourire aux lèvres car Déborah est finalement un soleil pour nous aussi. Sur ce, je vous laisse, je vais aller me préparer des coquillettes !




Voici pour vous mettre l'eau à la bouche un passage où Déborah est au yoga : 


"La prof arrive et, comment dire... Je suis face à un hobbit affublé de jambières rose bonbon. Frodo avec une perruque et une tenue sportive moulax. 

Et vas-y que je tends la jambe, que je la fais passer sous mon aisselle et ressortir sous le menton, que j'inspire hiiiiiiiiiiiiiiiiiiin, que j'expire pfffffffffffff. Et on enchaîne : la position du héron ventripotent, le mulot crucifié, le bouc unijambiste. Oui, c'est bien, ton mollet doit entrer en fusion avec ton esprit. C'est bon pour ton karma. 
J'aime ma mère, j'essaie d'adopter un visage neutre, voire encourageant, mais la vérité est simple : le yoga, ce n'est pas pour moi."



.UN ROMAN JEUNESSE DRÔLE ET INTELLIGENT A DÉCOUVRIR.;



Libellés : , , , , ,